Vers de nouveaux usages de l’immobilier

Vers de nouveaux usages de l’immobilier

Le logement est toujours un symbole d’indépendance pour les français (68% des français considèrent que c’est le cas), mais de nouveaux usages apparaissent.

De nouveaux usages se dessinent chez les jeunes, un tiers des moins de 35 ans disent avoir déjà loué leur logement en leur absence ou envisagent de le faire tandis que seulement 17% des Français pensent le faire ou l’ont déjà fait. A noter que les plus de 50 ans eux, ne sont que 10%. La majorité des moins de 35 ans se représentent le logement comme un bien que l’on loue temporairement, en totalité ou en partie, pour améliorer ses revenus, ce qui n’est le cas que pour 27% des 50-64 ans et 20% des 65 ans et plus.

Pour les Français, le logement se doit désormais d’être modulable, ils attendent de leur bien qu’il soit composé de pièces à vivre dont la fonction peut changer, une tendance jeune encore.

Netflix et Spotify sont des services permettant d’avoir accès à un catalogue et de profiter d’un service sans engagement.

L’immobilier semble être touché par ses nouvelles manières de consommer, la notion de propriété et de possession s’estompe au profit de la liberté et de l’usage.  Si jusqu’à aujourd’hui devenir propriétaire était un passage quasiment obligatoire dans la vie d’un particulier, il semblerait que les lignes commencent à se tordre. Face à des modes de vie de plus en plus mobiles, l’accession à la propriété est en pleine remise en cause.

Alors, quel est l’avenir de l’immobilier ? Les locataires vont-ils se multiplier ?

Article basé sur l’étude d’Harris Interactive.

Inscription



Log In Your Account



%d blogueurs aiment cette page :