Rappel : Juridiquement la nullité relative est applicable lorsque la règle violée a pour objet la sauvegarde d’un intérêt privé. Dans notre activité (la transaction immobilière) le non-respect du formalisme légal du mandat – dont le but est la protection des intérêts du mandant – entraîne la nullité relative de ce document. De jurisprudence constante, la nullité relative
Lire la suite…

Rappel : Juridiquement la nullité relative est applicable lorsque la règle violée a pour objet la sauvegarde d’un intérêt privé. Dans notre activité (la transaction immobilière) le non-respect du formalisme légal du mandat – dont le but est la protection des intérêts du mandant – entraîne la nullité relative de ce document. De jurisprudence constante, la nullité relative
Lire la suite…

Rappel : Au sens de l’article L.145-46-1 du c.com, le locataire doit se voir adresser une offre de vente dès que le bailleur envisage de vendre, c’est-à-dire dès la prise de décision de vendre. Ce droit de préférence accordé au locataire est d’ordre public, de sorte que toute vente réalisée sans respecter ce droit est nulle et sans effet. Ce qu’il faut en retenir : La
Lire la suite…

Rappel : Une SCI souscrit un mandat exclusif de vente le 2 juin 2015, en vue de la cession d’un ensemble immobilier. Le 8 juin 2015 la SCI refuse de signer le compromis de vente. Le 14 juin 2015 elle entend par LRAR mettre fin au mandat de vente exclusif. L’agent immobilier assigne la SCI au
Lire la suite…

Faits : Des travaux de copropriété surviennent ultérieurement à la vente et ont eu une incidence sur les superficies déclarées par le vendeur. Ainsi, les acquéreurs s’apperçoivent que la superficie réelle du bien est inférieure de plus d’1/20ème de la surface mentionnée à l’acte d’acquisition. Ils assignent le vendeur et obtiennent sa condamnation à restituer
Lire la suite…

Ce qu’il faut retenir : La Cour considère que nonobstant l’élément selon lequel l’assureur aurait manqué à son obligation d’information précontractuelle, la faculté prorogée de renonciation pour non-respect du formalisme informatif à un caractère discrétionnaire pour le souscripteur (l’assuré). Cet exercice peut même s’analyser en un abus. Pour la Cour l’existence de cet abus s’apprécie
Lire la suite…

Ce qu’il faut retenir : L’ouverture la base « Demande de valeur foncière » (DVF) permet de mettre à disposition de tous, l’ensemble des informations détenues par l’administration fiscale en la matière, notamment : – le prix de vente et la date de transaction d’un bien bâti ou non bâti – le descriptif du bien
Lire la suite…

Rappel : L’acte de vente est conclu en juillet 2004, et c’est en 2012 qu’apparaissent les fissures. Les acheteurs intentent une Action fondée sur l’existence d’un dol OU d’une erreur sur les qualités substantielles de la maison. Légalement cette Action n’est pas prescrite. En effet, au visa, notamment, des articles 1130 et 1137 du c.civil,
Lire la suite…

Ce qu’il faut en retenir : La Cour rappelle qu’en l’absence d’éléments probants portant sur la connaissance par le vendeur de la présence d’amiante sur la toiture, la mauvaise foi et le prétendu dol de ce dernier ne sont pas établis. Ainsi, la clause excluant la garantie du vendeur à l’égard des vices cachés doit
Lire la suite…

Rappel : Il existe 10 cas d’exonération de l’impôt à la plus-value, parmi lesquels l’exonération de « La 1ère cession d’un logement autre que la résidence principale ». S’agissant de cette exonération, l’article 150 U, II-1° bis du CGI, indique que la plus-value réalisée est exonérée à 2 conditions cumulatives : le vendeur ne doit
Lire la suite…